Magister et le charlatan

Un autre forain fût mystifié le même jour à Crécy par Magister, qui avait avisé un peu plus loin une voiture garnie de glaces et de sculptures dorées ou peinturlurées ; sur le devant s'agitait un charlatan revêtu d'habits magnifiques, galonnés d'or et d'argent ; il prétendait connaître l'avenir.
Uns foule compacte entourait la voiture ; les assistants écoutaient et regardaient la bouche bée. Magister s'arrêta et parut prendre un vif plaisir au boniment de l'homme ; il semblait partager la crédulité des auditeurs. Le charlatan, qui l'observait depuis un instant, crut mieux frapper l'esprit du public qui l'entourait en interpellant Magister et en l'invitant à monter dans sa voiture ; celui-ci ne se fit point prier.
Un silence régna aussitôt dans l'assistance ; et on entendit la grosse voix de Magister :

  • Cela ne pouvait mieux tomber, Monsieur, dit-il. Je désirais vous consulter. C'est moi le chantre de la paroisse, et j'avais été envoyé vers vous par M. le Curé. Voici ce dont il s'agit. M. le Curé, mon maître, a pris ce matin une purgation, et il désire savoir combien de fois il ira à la garde-robe avant le soir ; il m'envoie vous le demander.
  • Un fou rire s'empara des spectateurs ; mais le charlatan, qui ne goûta pas cette plaisanterie, ne riait point, au contraire ; il allongea un formidable coup de pied au farceur, qui aurait envoyé ce dernier rouler à une grande distance s'il n'avait pris le soin de s'esquiver au plus vite.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 03/01/2015