Décès annuels de 1800 à 1825

1800

Dc 1800

La mortalité et les épidémies

Mortalité infantile importante :

2 décès d'enfants de < 1 an

6 décès d'enfants entre 1 et 4 ans

Le climat et les intempéries

Pour le printemps et l’été (mois d’avril à septembre), le XIXe siècle commence par une séquence tiède de 1800 à 1808, avec un écart de 0,3 °C au-dessus de la température moyenne à Paris calculée sur la période 1801-1900 

18/08/1800 : le thermomètre a plafonné à 35,50°C à Paris!

1801

La mortalité et les épidémies

Mortalité infantile importante :

4 décès d'enfants de < 1 an

6 décès entre 1 an et 4 ans

Le climat et les intempéries

1800/1801

Pendant cet hiver d'une douceur exceptionnelle en Belgique, le thermomètre s'est tenu longtemps entre 9°C et 11°C et a souvent atteint de 13°C à 16°C au milieu de la journée. Le 20/01/1801 on mangeait des artichauts de jardin, le 22/01/1801 les abricotiers étaient en fleurs et on cueillait des petits pois. Le 24/01/1801 et le 25/01/1801 on eut deux jours de gelée, mais le 28/01/1801, la température était de nouveau printanière et l'on vit voltiger des papillons. Minimum à Mons -7,50°C.

Le 18/11/1801 les eaux de la rivière d’Aude s’élevèrent à une hauteur plus considérable qu’elles ne l’avaient fait depuis un siècle : le niveau de l’eau était monté à 5,90 m. se répand dans les bas quartiers de Carcassonne.

1802

La mortalité et les épidémies

Mortalité infantile :

5 décès dont un < 1 an

Le climat et les intempéries

En janvier 1802 la Seine déborda de 7,45 mètre. 16/01/1802 : Paris a enregistré un minimum de -15,50°C.

07/08/1802 : le thermomètre affiche 36,40°C à Paris!

La récolte de blé de 1802 est déficitaire, conséquence de l’enchaînement d’un automne 1801 très pluvieux, avec d’importantes crues de la Seine, du Rhin, de la Saône et de la Garonne en décembre 1801 et janvier 1802, d’un mois de janvier froid et d’un printemps sec

1803

La mortalité et les épidémies

Mortalité infantile importante :

11 décès dont :

5 décès < moins de 1 an

6 décès entre 1 an et 14 ans

Le climat et les intempéries

1804

La mortalité et les épidémies

Le climat et les intempéries

1805

La mortalité et les épidémies

Le climat et les intempéries

En 1805 dans le Midi, l'année a été très sèche surtout en été : 73 mm de pluie à Avignon, de juin à octobre. Les mois de juillet et d'août sont particulièrement secs, car à Viviers (Ardèche), on ne recueille pendant ces deux mois que 3 millimètres de pluie. Un été caniculaire dans la Vienne

1806

La mortalité et les épidémies

Le climat et les intempéries

En Janvier 1806 il a eu une tempête violente en France

1807

La mortalité et les épidémies

Le climat et les intempéries

En mars 1807, la Seine déborda de 6,70 mètre

En 1807, il y a une une grande sécheresse printanière à Carcassone

Cet hiver a été exceptionnellement doux à Paris surtout le mois de février qui se classe au 4ème rang depuis 1757 !

Dans la région parisienne, l'été, et tout particulièrement le mois de septembre, est chaud et sec. Bon vin. Un été caniculaire dans la Vienne

1808

La mortalité et les épidémies

Le climat et les intempéries

1809

 
 

Transcription d'un décès en 1809

Extrait du Registre des Décès de la première section de la Ville de Metz

Du treize février 1809

Acte de décès de Amable Constant Delavisse, soldat du neuvième Bataillon du Train d'Artillerie agé de vingt-six ans, natif de Pernois, Département de la Somme, décédé le onze février mil huit cent neuf ainsi qu'il est constaté au Registre d'après les déclarations faites par les deux témoins majeurs, conformément à la loi pour extrait délivré et certifié par nous adjoint à la Mairie de Metz, faisant les fonctions d'officier public de l'Etat-civil

1810

 
 

1811

 
 

1812

 
 

1813

 
 

1814

 
 

1815

 
 

1816

 
 

1817

 
 

1818

 
 

1819

 
 

1820

 
 

1821

 
 

1822

 
 

1823

 
 

1824

 
 

1825

 
 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 08/04/2020