Rue des Magnons

Odonyme usité

Secrion B dite Le Village C.N. 1832

Section AE C. 1963

Rue actuelle non utilisée

Var. : Rue des Moignons
Peut être nom de personne germanique "magino".

Dans le Vimeu on dénomme le rouge-gorge : "magon foèreuse"; et le Dictionnaire Godefroy donne comme définition : rouge-gorge. Cette rue maintant enclavée fait plutot penser à un chemin bordé de nombreux arbustes et buissons. C'est un lieu favorable pour cette oiseau familier. Suivant Corblet "magnon foireuse"

"...Jacques Crepin et Margueritte Fourquier, un manoir amassé provenant d’antoine Magnier, contenant un quartier ou environ, tenant d’un côté à Jean d’Avernas, d’autre à la Rue des Moignons, dun bout à la Rue des Ruissoires, d’autre bout à jean Delatre doivent à la St Rémy un sol trois deniers et à Noël un demy chapon...."

…un journel et un demi quartier de mazure ou environ a l’encontrede l’église de pernois et de pierre Lattier, fermier de Bertaucourt pour le surplus savoir soixante quinze verges ou environ provenant de paquette Routier veuve de françoisD’avernas fils de domice suivant un petit coeuillor de 1688… de trente verges… de Robert fourque eux aulieu d’antoine magnier dit Clémént… tenant d’un coté à Jean delattre d’autre à la rue des magnons, d’un bout à la rue qui conduit à Berteaucourt, d’autre bout a La rue des Ruisseaux… »

Var. : magnon :s.f. fille de mauvaise vie (publication du centre d'Etudes Picardes - 1980 - Glossaire du Patois Picard : région de Calais - Auguste Boucher)

Dans un fascicule " Regards sur l'identité picarde" paru en 1996 à l'occasion de l'exposition "Matières de Picardie" à la page 41 "le rouge-gorge" est désigné par des mots dialectaux différents. On retrouve le terme "magnon" dans le Valenciennois et à Gommegnies ( commune située entre Le Quenoy et Bavay).
 

Magnon : subst. Fém. Femme habillée d'une façon grotesque ou peu soignée ; fille de mauvaise vie. Les petites filles de mon village appellent magnon la poupée qu'elles habillent vingt fois par jour et d'une manière différente et plus ou moins ridicule.
Magnon est une corruption de mayon qui n'est autre chose que l'ancien nom syncopé de Marion, diminutif de Marie.
On rencontre l'appellation de Mayon dans la curieuse épitaphe qui existait jadis dans le cimetière Saint-Denis à Amiens :
"Chy gist Marion Fouré
Qui garda sa virginité
Tant l'hiver que l'été
Requiessat la pace"
Magnon se retrouve dans le composé magnon –foéreuse,rouge-gorge. A Villers-Bocage on dit magnonne, dans le Doullennais mayonne, et ce qui est mieux mariole.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 08/07/2015