La Fontaine Bouillante

Hydronyme obsolète et non localisé

 

 

du lat. : «fonz», «funtis» : source

en anc. fr. : «font», «funz» Xlème
fr. : <<fontaine»
Le mot source n'est guère employé en langage populaire de notre région.
var: le fontaine bouillant (XII ème, XIVème)
les fontaines bouillantes (1868)
Ces fontaines bouillantes ne doivent-elles pas leur nom au bouillonnement provoqué par un débit important de leur source?
Il est possible de les comparer aux puits tournants de Fréchancourt.
Située en dessous du Bois Prousel, en 1977 il était encore fréquent de rencontrer de nombreuses personnes qui venaient remplir leurs bouteilles de cette eau potable.
"Aveu 5 septembre 1780: Augustin Bréant Manouvrier lequel comme mary et bail de Cécilie Tuillier sa femme, laquelle fille et donnataire en faveur de mariage de défunt Marie Margueritte Pacque ... et d'Antoine Tuillier ses père et mère, laquelle Pacque était fille et héritière de Jean Pacque.
38 verges de terre à labour à usage de chanvrière au lieu dit "La Fontaine Bouillante" faisant partie d'un manoir ammassé de la contenance de 5 quartiers à l'encontre de tant de Margueritte et Elizabeth Thuillier que de Jacques Breilly comme acquéreur de Jeanne veuve Thuillier pour aussy 38 verges et de la veuve Louis Thuillier ycelle comme usufruitière de feu son mary tenant les 38 verges du comparant d'un côté au dit Jacques Breilly d'autre à Pierre Brasseur, d'un bout au restant de la ditte masure, d'autre à la ditte "Fontaine Bouillant"chargé à portion de deux sols denier,10 boisseaux, une carte d'avoine mesure de Domart.


En 1868, un procès opposa deux propriétaires au sujet d'une pièce de terre située "aux Fontaines Bouillantes" .
... «Napoléon, par la grâce de Dieu et la volonté nationale, empereur des français, à tous présents et à venir, salut». A l'audience civile du mardi 17 mars mil huit cent soixante huit, tenu publiquement à l'heure accoutumée au prétoire ordinaire de la Justice de Paix, sis à Domart Hôtel de la mairie, par nous Adolphe Zacharie Leuleu, Juge de Paix du canton de Domart (Somme), assisté de maître Pierre François Victor Pauchet, greffier de notre tribunal.
Entre le sieur Amédée Dhavernas, propriétaire demeurant à Halloy les Pernois, demandeur aux fins d'un exploit de maître Sauval, huissier à Domart du quatorze mars courant enregistré, comparant en personne, d'une part, et le sieur Hyacinthe B... dit Jacques, cultivateur et fabricant de toiles, demeurant à Pernois, défendeur aux hoir s dudit exploit de citation comparant aussi en personne, d'autre part, à l'appel de la cause et après lecture de la citation, le sieur Dhavernas a exposé que, depuis plus d'un an il avait la possession paisible publique, non équivoque, à titre de maître tant d'une pièce de terres labourables situé au terroir de Pernois, lieu-dit «les fontaines bouillantes» contenant environ un hectare vingt six ares tenant d'un côté aux héritiers B... , d'autre côté aux héritiers Ribeaucourt, d'un bout au Bois Prousel et d'autre bout aux fontaines que du rideau et du terrain en prairie qui fait partie de la dite pièce de terre ... »

Source :

ADS 66 HS, 66 H 27

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 01/07/2015