Au fil des siècles

Manoir épiscopal

Chateau 1D'après le Pouillé de 1301, l'Eglise attenante au manoir épiscopal, était desservie par des chanoines venus de l'Eglise de Saint Laurent au Bois et qu'avait institué l'évêque Thibaut d'après le chirographe de 1202.

" appartient encor à Icelluy Seigneur Evesque à cause de son Evesché la Terre et Seigneurie de Pernois, bailli en eschange par les abbés Religieux des Couvents St Lucien de Beauvais au prédécesseur d'Iceluy seigneur au lieu de la terre de Pissy en l'an 1282 laquelle terre et seigneurie se consiste en château, maison, cense, terre labourable, parc, bois prairies, rivière, vignes et censées, ainsy que cy après déclare

La maison du lieu seigneurial de Pernois et si consiste... en bastiment de logis auquel il y a dix huit a vingt chambres, salles, garde robes, chapelle, estables, granges, colombier et donjon le tout couvert de thuille ... et censives .. estables, jardin parcq de 8 journaux de vignes ainsy que de ... se comporte

Au domaine duquel logis et lieu seigneurial sont aspendan les terres cy après dit la ville..."

A titre de bénéfices, l'évêque leur avait attribué certains biens en stipulant qu'ils lui reviendraient en cas de disparition de leur institution. Lorsqu'on 1205, les églises de Saint Laurent au Bois et de Regny passèrent au prieuré de Linons, l'évêque retint en sa possession la maison. C'est en 1290 après la disparition de leur ordre que l'évêque Guillaume de Maçon substitua aux chanoines un curé qui eut son habitation dans le manoir de 1' évêque et mangeait à sa table.
Ce château servait de plaisance aux évêques d'Amiens. Cette résidence subit quelques restaurations et plus principalement, à partir de 1565. Le Cardinal de Créquy fit reconstruire le principal corps du logis, flanqué de deux tourelles, au-dessus de la principale porte étaient placées les armes du prélat (d'or au créquier arraché de gueule, écartelé au 1 de Créquy, au 2 d'hermine à la fasce de gueule, de trois fleurs de lys d'or qui est d'Assigny, au 3 de France au lion naissant qui est Soissons-Moreuil, au 4 contre écartelé, aux 1 et 4 de France à la Tour d'Auvergne et sur le tout du dernier quartier d'or à trois besons de gueule qui est de Boulogne).
Antoine de Créquy se plaisait à habiter cette demeure seigneuriale. En effet, sa famille possédait de nombreux domaines dans la région et plus particulièrement à Canaples, terroir de ces ancêtres. Monseigneur de Machault fut un des derniers utilisateurs de ce château avant de se réfugier à Tournai pendant les périodes troublées de la révolution, il ne faut pas oublier de mentionner Monseigneur de la Motte qui, pendant plus de quarante années administra l'Evêché d'Amiens. A sa mort en 1774, les scellés furent apposés aux portes du château, l'inventaire précis nous détaille le mobilier, les nombreux livres et tableaux qui se trouvaient dans les différentes chambres et autres pièces (voir Histoire de Evêques d'Amiens). Après la révolution, tous les biens des évêques furent confisqués et vendus comme biens nationaux. Inhabités pendant de nombreuses années, cette demeure perdit de son éclat pour tomber en ruines. Dusevel n'écrivait-il pas " : ... cette demeure n'offre plus qu'une vaste solitude. Le silence règne partout dans ses appartements déserts. On aperçoit encore sur les poutres des planchers des traces de peinture et de dorure, seuls restes de la magnificence des prélats qui l'Habitèrent. Ses jardins, ses bosquets, ses pièces d'eau ont été en partie détruits et des chambres hautes de cet édifice, l'œil n'exerce plus que sur une campagne couverte de moissons. En 1904, les poutres de l'ancien château furent vendues à un amateur de Versailles.

Inventaire du château en 1774

 
 
Surquoy Nous Conseiller du Roi, Commissaire susdit avons donné acte audit M. Varlet de sa réquisition, en conséquence avons ordonné que demain dimanche douze de ce mois, sept heures du matin nous partirons de cette ville pour nous rendre au château de Pernois à l'effet de procéder à l'opposition des scellés et avons signé avec le Procureur du Roi et le Greffier
 
Et le dimanche du mois de juin mil sept cent soixante-quatorze sur les sept heures du matin, sommes partis de la ville d'Amiens, en la compagnie du sieur Procureur du Roi, dudit Greffier et du dit M. Varlet, et dudit M. Decaieu, pour nous rendre audit Château de Pernois ou estant arrivé sur les onze heures nous avons trouvé ledit Blandin huissier.
 
Avons aussi trouvé Jean-Baptiste Delarue concierge du Château, lequel nous avait conduit dans les appartements dudit Château ou l'apposition de scellés et description des meubles et effets en évidence a été faite et continue comme en suit en présence comme dessus.
 
Dans la cuisine
 
premièrement une crémaillère, deux chênets, pelle, pincette, deux grils, un tourne broche, deux landiers, deux broches, trois triangles, le tout de fer.
 
Item huit casseroles, une tourtière, un coquenot, une caffetière, deux chauffettes, une bassi¬noire, un poêlon, cinq chandeliers de cuivre, une petite marmite aussi de cuivre et une écumoire.
 
Item quatre caffetières, six couvre plats, une rappe au sucre de fer blanc, un four de campagne en cuivre, un réverbère.
 
Item trois douzaines d'assiettes, une douzaine de plats de faïence.
 
Item trois tables de cuisine, une autre à pied de biche, un bac à vaisselle en bois de chesne, trois blocs, une armoire de bois de chesne, a deux battants dans laquelle ne s'est rien trouvé et une seille et douze chaises foncées de paille.
 
Dans le corridor
Item un paravent de cinq feuillets, une table et deux balais de crin.
 
Dans la première chambre basse du corridor près de la cuisine
 
Item une table de nuit, une autre à pied carré, et une tablette, et un tapis de drap vert, un tableau représentant la Vierge, un petit miroir, sept estampes et cartes, quatre fauteuils et trois chaise de tapisserie, deux bergères et une chaise foncée de paille, un rideau de toile blanche et sa serge.
 
Item un lit avec sa paillasse, deux matelas, un traversin de courtil, deux couvertures de laine Manche, Ciel d'osier, rideaux, pente et courtepointe de françoise Lieu et Liane.
 
Dans une chambre à coté
 
Item un feu de deux pièces, pelle, pincette et tenaille, une mouchette, neuf estampes et une thèse, cinq fauteuils et une chausse de tapisserie, deux tables, et un tapis, un petite armoire à deux battants dans lequel ne s'est rien trouvé, deux pots et leurs cuvettes de faïence et un rideau.
 
Item une couche de bois de chesne sanglée garnie d'une paillasse, deux matelas, un traversin, une couverture de laine blanche, une courte pointe indienne, le ciel d'osier, pente de satin blanc, rideaux de bonne-grâces et un petit miroir.
 
Dans l'autre chambre
 
Item six fauteuils et quatre chaises couvertes de tapisserie, deux bergères foncées de paille, vingt cartes de géographie, une table et un réverbère.
 
Dans le salon
 
Item une fontaine d'étain et sa cuvette, deux cruches, une douzaine d'assiettes de fayence, deux pots, une cuvette, cinq coquetier, un huilier de fayence, vingt-quatre verres.
 
Item une petite armoire à deux battants dans laquelle ne s'est rein trouvé, trois tables, un petit bureau avec deux armoires dans lequel s'est trouvé un damier, un jeu d'échec, une lunette d'approche, un trictrac et les dames, quatorze chaises de tapisserie, huit autres de paille, vingt-quatre estampes et une thèse, un étuy et un panier et un encrier.
 
Dans un petit cabinet
 
Item une table de nuit, trente bouteilles de verre, dix carafes, une burette, dix plats, un pot en fayence, sept tasses et leurs soucoupes, trois autres soucoupes, quatre gobelets, trois assiettes, une théière, une petite table, huit tant estampes que carte.
 
Dans la chambre qu'occupait ledit f eu Seigneur Evêque
 
Item un feu de deux pièces, pelle, pincette et tenailles, dix chandeliers de cuivre argenté, une petite pendule, onze fauteuils couverts de tapisserie, deux autres de serge, deux rideaux de fenêtre de toile, une portière de panne, un canapé d'indienne, un coussin de velours violet.
 
Morini en 5 vol. ,Trévoux en 6 Vol., Conférence d'auge 10 vol., spectacle de la nature en 9 vol., dictionnaire de la France 6 volumes, histoire de France 1 vol., quinze volumes traitants de différentes matières, neuf autres, une table avec une tablette, une petite armoire dans laquelle ne s'est rien trouvé.
 
Item une couche de bois de chesne garnie d'une paillasse, deux matelas, un traversin de coutil rempli de plumes, deux couvertures de laine blanc , une courtepointe indienne, ciel d'osier, pente, rideaux, un tapis de serge rouge, trois estampes, vingt-six cartes contenant l'Atlas du Doyenné et un tableau.
 
Dans un cabinet à côté
 
Item trois chaises de tapisserie, une chaise percée et son bassin d'étain, un poêlon de cuivre, une fontaine de fayence. Histoire ecclésiastique 14 vol., 13 vol. inf fc ', 1 volumes au 4° et un au 86, 72 vol. au 126, un rideau e fenêtre, un morceau de tapisserie, un pied de pendule
 
Dans un cabinet à côté
 
Item quatre chaises foncées de paille, un tabouret couvert de tapisserie, une armoire de bois cl orme, une table, une couche à huit piliers garnie d'une piaillasse, deux matelas, un petit traversin, deux couvertures, la housse de damade et un miroir, un de fayence, 16 bouteilles de verre et unmorceau de tapisserie.
 
 
Dans la chambre au-dessus dite de St Maurice
 
Item chenets, pelle, pincette, une petite table, d eux chaises et un fauteuil de tapisserie, une chaise de paille, une couche au baldaquin garnie d'une paillasse, un matelas, un traversin, un oreiller, deux couvertures de laine et sa housse et un tapis de ...
 
Avons fait apposer les scellés sur une armoire à deux battants étant dans le corridor, d'une bande de papier.
 
Dans la chambre du Sieur Caron à côté
 
Item deux chenets, pelle, pincettes, une cheminée à la prussienne, un pot, un encrier de fayence, un fauteuil et une chaise de tapisserie, une table de nuit, une autre table.
 
Item une vieille couche en baldaquin garnie d'une paillasse, trois matelas, un traversin, deux couvertures, une courtepointe indienne et la housse damassée verte.
 
Dans une autre chambre en retour
 
Item un feu de deux pièces, un fauteuil, sept chaises, une autre de tapisserie, un rideau de fenêtre indienne, une table, une autre de nuit, six estampes et une thèse, une petite commode à trois tiroirs dans lesquels ne s'est rien trouvé, deux plats de fayence.
 
Item une couche garnie d'une paillasse, deux matelas, un traversin, une couverture, ciel de nuit, pentes et courtepointe de damas cramoisi. Les rideaux de bonne-grâce de serge rouge.
 
Dans un chambre à côté
Item un fauteuil et deux chaises de tapisserie, trois autres de serge jaune, un petit miroir, deux thèses.
 
Item une couche garnie d'une paillasse, deux matelas, un traversin, une couverture et la housse damassé verte, un rideau de toile.
 
Dans une chambre à côté
 
Item deux chenets, pelle, pincette, un guéridon, une table de nuit, une autre table, une armoire à deux battants dans laquelle ne s'est rien trouvé, un petit miroir, trois cartes, cinq chaises de tapisserie, une chaise de paille, une cuvette et son pot, un bassin, un tableau.
 
Item une couche garnie d'une paillasse, deux matelas, un traversin, deux couvertures, la housse et courtepointe de ...
 
Dans une autre chambre à côté
 
Item une table, trois chaises de tapisserie, une chaise percée, un pot et sa cuvette.
 
Item deux couches dont une garnie d'une paillasse, trois matelas, une couverture, un traversin, une courtepointe indienne, et la h ousse damassé verte, l'autre garnie de deux matelas, un traversin et une couverture.
 
Dans une grande chambre à côté
 
Item une chaise de paille, cinq autres de tapisserie, treize pièces de vieille tapisserie
 
Item trois couches garnies chacune de leur paillasse, un matelas, un traversin et la housse de ...
 
Dans les greniers 
au-dessus ne s'est rien trouvé
 
Dans la Chapelle,
deux ornements, l'un noir, l'autre violet, une aube, un calice et sa patère d'argent, une nappe d'autel, quatre chandeliers et un Christ de hois, trois tableaux, deux prie-dieu et leur tapis, un fauteuil, une chaise de tapisserie.
 
Dans une petite chambre prise dans la tour à gauche
 
Item une table, quatre chaises de paille, un petit miroir, une couche garnie d'une padlasse, deux matelas, deux traversins, deux couvertures de laine, la housse en
 
Dans le pressoir à côté dans la cour
 
Item un pressoir, deux grands cuviers, cinq futaies grandes et petites, une petite armoire, deus trétaux et une rallonge
 
Dans le pigeonnier au bout de la basse-cour
 
Item environ vingt quatre paires de pigeons
 
Dans les appartements au-dessus
 
Item environ trente bottes de foin
 
Item dans l'écurie à côté un chalis garni d'une paillasse, un matelas, une vieille couverture, une civière, une brouette chenalière en planches, environ 100 planches de bois de chesne de 8 pieds, environ 120 fagots
 
Sous la remise
 
Item un tombereau sans roues, environ 50 planches de bois blanc au feu Seigneur Evêque, ledit S. Delarue ayant déclaré que tous les effets qui sont dans son appartement lui appartiennent.
 
Dans l'écurie à côté
 
Item un coffre à l'avoine, un chalit garnie d'une paillasse deux matelas, une couverture, un traversin et une petite armoire à deux battants.
 
Dans une grange à côté
 
Item un chalit et un vieux matelas.
 
Dans la boutique de menuiserie
 
Item deux établis et quelques planches
 
Sous la remise
 
Item un diable monté sur roues, une petite charette sans roues, deux arbres et quelques morceaux de bois.
 
Dans la cour
 
Item environ trois cordes de bois, cinq corps d'arbres non façonnés et quelqties pièces de bois façonnés, le tout de chesne.
 
Dans la grange
 
Item six dizeaux de paille
 
Item douze cent thuilles
Dans le jardin
 
Item deux ratinoirs, deux charrues de jardin; une bêche, un vieil arrosoir, six bancs, six échel¬les
 
Dans le bois 
environ trente quatre cordes de bois, environ quarante corps d'arbres de chesne, environ vingt corps d'arbres blancs
 
lotis lesquels meubles et effets et scellé ci-dessus apposés sont resté en la garde dudit Jean- Baptiste Delarue qui s'en est chargé. Avons donné acte audit Jean-Baptiste Delarue, Concierge et Marie Antoinette Cavrois de leur affirmation telle qu'ils n'ont rien pris, caché , détourné et ni faire prendre , caché ou détourné du Château et ledit Delarue signé, sa femme a déclaré ne savoir -écrire ni signer.
 
Et ne setant plus trouvé audit Château de Pernois, aucun autre meuble en effet nous sommes repartis sur les cinq heures du soir pour nous rendre à Amiens en la compagnie susdite.

Mariage princier

"... Le sixième de mars 1748 furent par nous, Louis François Gabriel de la Motte d'Orléans, évêque d'Amiens, solennellement mariés en la Chapelle de notre Château de Pernois, messire henry Charles de la Motte Taffart, Chevalier Seigneur...., Chevallier de l'Ordre royal d'artillerie et militaire de St Louis capitaine des canonniers au régiment rial d'artillerie, fils de messire henry de la motte chevalier seigneur de Villers et de petit Vauvillers en partie et de dame marie madeleine dupuis ses père et mère assisté de messire françois de la motte taffart seigneur de villers et de petit vauvillers et d'anguillecourt, de messire louis de la motte taffart seigneur de villers et d'anguillecourt, chevalier de l'ordre roial et militaire de St Louis, major au régiment roial d'artillerie, de messire henry de la motte taffart , seigneur de lépinoy et d'anguillaucourt capitaine audit régiment, ses frères et de demoiselle marie ... de la motte taffart de la paroisse de vauvillers d'une part et demoiselle henriette Catherine coulet de bussy dame de haut et bas port fille de messire rené de coulet de bussy chevalier seigneur de baucourt et de dame charlotte françoise du candas ses père et mère, assistée de demoiselle marie magdeleine coulet de bussy sa tante de la paroisse de St Michel d'Amiens, d'autre part et ce après le premier et dernier bans de mariage de la paroisse de St Michel d'Amiens et de vauvillers aiant obtenus dispense des deux autres bans en date du quatre mars 1748, signé Louis daubignan vicaire et que la dispense du temps ait été obtenu en date du même jour et signée du même vicaire général ce après les fiançailles célébrées par nous seigneur évêque furent présent aux dites cérémonies messires horand aumônier de mondit seigneur, évêque, andré lemaire cure de vauvillers, jean-françois duvauchelle curé de pernois et ont signés les parties et les témoins les jours et an ci-dessus..."

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 05/11/2015