Les Villers

du lat. : "viilare", "uillers", "villaris" dérivé de villa
La bas lat. "villaree" ou "villaris" est formé sur le lat. "villa" qui avait le sens de "domaine rural" : village. Ce dérivé "villaris a dû servir d'abord comme adjectif à qualifier les dépendances d'un domaine rural. : "terrae villares". Puis on le voit employé substantivement dans les anciens textes pour désigner une partie, une dépendance de la villa. Ainsi tandis que "villa" correspond à ce que nous appelons aujourhui la commune, "villare" désignait l'équivalent de nos hameaux, de nos écarts modernes.
Ce mot "villare" n'est pas attesté à l'époque moderne, mais il l'est dans les documents des premiers siècles du moyen-âge, il a le sens de hameau, les "villae" étant devenus des villages. Mais bientôt "viler" deviendra l'exact synonyme de "vile" : domaine rural puis village.
"Villaree" ou "villaris" est devenu en français du moyen-âge : "viler(s)", "viller(s)".
C'est un toponyme très répandu qui était d'un usage courant dès le haut moyen-âge.

Sources :
C.N. 1832 section A2 dite Le Bois de Pernois
C. 1963 section AD

Sources IGN :
Type : Orographie
Désignation : Mont, colline, mamelon, sommet
Latitude : 50,05° Nord – Longitude : 2,18° Est

Les Homonymes :
Lieux-dits non habités

  • Airaines

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 10/10/2014