Pommier de Servonne

Toponyme non usité

  • servonne-72.jpgdu lat. : «pomum» : fruit spécialisé à la pomme
  • du lat vulg. : «pomarius».
  • en anc. fr. : «pumier», XIIème
  • en fr. : «pommier».

Albert Demangeon, dans sa remarquable étude sur «La Picardie et les régions voisines», écrit : «Le pommier est venu de Normandie avec ses habitants et ses aspects ruraux ; sur la lisière normande, se tiennent dans les pâtures attenantes aux habitations rurales. D'après M. DERGNY (le pays de Bray en 1870), la culture au pommier fit des progrès considérables du côté de la Picardie en 1721. Il faut rappeler qu'il y eut en Picardie une crise du pommier en 1830 à la fin du second empire et que beaucoup d'arbres disparurent à la suite de l'hiver rigoureux de 1879. C'est à partir de cette date qu'on replanta en multi­pliant à l'infini des différentes variétés de pommiers.

Ce lieu-dit, bordé au sud par «le Rideau Paintair» et au nord par la rue des Magnons, était composé de terres labourables, et d'après la matrice cadastrale de 1832, une parcelle était plantée d'arbres.

Var. : SERVOGNE c'est une variété de pomme orinaire de Picardie, variété qui a été étudiée en 1955 par M. Fleckinger de l'INRA

Sources : 

Plan Terrier du XVIIIeme lère carte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 23/06/2015