Le Fauquère

Toponyme usité

 Section A1 dite Le Bois de Pernois CN. 1832

 Section ZC C. 1963


Fougère :

  • du lat. vulg; :»filicaria», 
  • dérivé du lat. : «filix» : fougère
  • anc. fr. ; «feugière», «feutchière», «fouchière»
  • pic. : «feukière»
 
  • pr. or. et pic. :»èle feutchère»

var. : «La Fauquère», «Le feuquière» (M.C. 1832),
«Les feuquières»
Le mot fougère a eu d'abord un sens collectif (comme bruyère) «lieu couvert de fougères» puis a désigné le végétal.
La forme actuelle est peut-être due à une altération de feu par fau dans la prononciation orale, ou alors de l'écriture.
La fougère plante à tige rampante souterraine, à feuilles alternées (dites frondes) de taille élevée, très découpées et souvent enroulées en crosse au début du développement (bot. : ordre des Ptéridophytes ou cryptogames vasculaires).
Ce lieu-dit situé à l'extrémité du terroir, limitrophes avec les communes de Fieffes et Montrelet au nord et à l'est. Longé par le Chemin de Grand'voie de Pernois à Fienvillers, séparé de ce dit chemin du toponyme voisin Le Boulois. Il est très fréquent de rencontrer de nombreuses fougères dans les bois ou pousse le bouleau.
D'après D. Grenier la forêt de La Vicogne s'étendait jusque Pernois. 
Comme de nombreuses forêts celle de La Vicogne fut déboisé. En effet le Clergé séculier encourageait le déboisement, parce qu'il percevait le doit de dîme sur les terres mises en culture.
Deux grandes périodes de défrichements sont à considérer :

  • période bénédictine (VIIème et VIIIème siècles) : Corbie forêt La Vicogne
  • période cistercienne et de Prémontés (du Xème au XIIIème siècle) : St Nicolas d'Arrouaise et forêt de La Vicogne.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 09/11/2015