Rideau Quentin

Toponyme obsolète

quentin-72.jpg

Anthroponyme attesté au XVIIème siècle 

Il s'agit ici d'un prénom. En effet on retrouve un dénommé Quentin ballesdent qui était au service de L'Evêque.
Les parcelles 239, 248 et 252 étaient la propriété de Quentin Ballesdens fils.
Un de ces descendants fut d'ailleurs nommé Notaire Tabellion par Monseigneur de La Motte.
"...Louis François Gabriel par la miséricorde de Dieu et par la grandeur du Saint Siège Apostolique, Evêque d'Amiens, à tous ceux qui ces présentes lettres verront, SaLut, savoir faisant qu'étant jugé de bonne vie, moeurs, religion, capacité, expérience et fidélité du nommé Quentin Ballesdent Le Jeûne, avons y celui choisy et choisissons par ces présents, l'avoir constitué et constituons, pour exercer la charge de Notaire Tabellion dans toute l'étendue de nos terres et seigneuries de Pernois, Hallois et St Hilaire ainsy que des Fiets en dépendant, luy donnant à cet effet tous pouvoirs sans finance et pour autant qu'il nous plaira après avoir prêté le serment en pareil cas et requis, donné à Amiens le 12 Novembre 1763"


Sources :

  • A.D.S. 66 H 27
  • Plan Terrier du XVIIIème

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 23/06/2015