64ème Régiment d'Infanterie

64ème  régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Ancenis, Saint-Nazaire.

Il fait partie de la 41ème brigade d’infanterie, 21ème  division d’infanterie, 11ème  corps d’armée.

À la 21ème  D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte; voir les citations

1914

Ardennes (fin août) : Sedan, Bouillon, combat de Maissin (22/08) 450 h. hors de combat

Retraite : Chaumont –Saint-Quentin (27/08) et bois de la Marfée, ferme de Beau-Mesnil, Bulson (28/08) 500 h. hors de combat

Bignicourt, Vaudemanges, Pontfaverger (01/09)   bataille de la Marne (6 -13 sept.) : Fère-Champenoise, Ecury-Le-Repos, Lenharrée 1500 h. hors de combat

Somme (oct.-déc.) : Bazentin la Boisselle, Ovillers, Bécourt    reprise de l’offensive : La Boisselle (17-24 déc.)

1915

La Boisselle puis Artois (janv.-juil.) : Hébuterne, Serre, ferme du Touvent 1100 h. hors de combat

Bataille de Champagne (sept.-oct.) : Butte du Mesnil, La Courtine 1600 h. hors de combat puis Tahure (déc.)

1916

Champagne (janv.-mai) : Tahure puis Verdun (juil.-août) : ouvrage et ferme de Thiaumont

Woëvre (sept.-nov.) : Haudiomont

1917

Verdun (déc.16-fév.17) : Douaumont, Côte du Poivre

Aisne (avril-mai) : Neuville-sur-Margival, bastion de Laffaux puis secteur de Paissy, Bovelle puis Aisne (juil.-sept.) : région de St Quentin puis La Malmaison (nov.), Le Panthéon

1918

Aisne (janv.-mai) : Épine de Chevregny, Pargny, Filain puis en mai-juin : Froidemont, Vaumaires, Ostel, ferme de Folemprise

après ces combats de fin mai le régiment ne comprend plus qu’une centaine d’hommes

Champagne (sept.-oct.) : Sainte-Marie-à-Py puis Rethel, canal de l’Aisne (oct.) puis Ardennes (nov.) : Saulces, Faissault, Raillicourt