La vie religieuse

Cette catégorie regroupe : 

De nouvelles cloches

Le 27 octobre 1884 trois cloches ont été enlevées du clocher, pour être refondues vu la fracture de la plus grosse 

Le Calvaire

Cet emblème religieux, érigé dans le paysage rural, suscite au XIXème siècle dévotions et haines. En effet, le calvaire n'est pas un simple élément décoratif de la paroisse, mais bien la représentation de la scène finale de la Passion du Christ, le symbole de la religion catholique.

La plantation du Calvaire de Belletre en 1934

C'est à travers les rues abondamment pavoisées, décorées, fleuries et ornées  de magnifiques arcs de triomphes que se déroula le cortège religieux et historique encadrant la réconfortante cérémonie de bénédiction d'un calvaire.

29 avril 1888 : Bénédiction de six statues

La cérémonie que cette paroisse préparait depuis longtemps a eu lieu le Dimanche 29 avril, dans des conditions particulièrement favorables que nous tenons à signaler. On devait bénir six belles statues dont quatre nouvelles, offertes par la reconnaissance et la générosité de plusieurs familles éminemment chrétiennes, et les deux autres richement réparées aux frais d’une main amie et charitable.

 Conférie de Saint-Dominique

Nous soussigné Maître Jean de Vauchelle, curé de la paroisse du village de Pernois et autres principaux paroissiens et habitants dudit lieu touché de dévotion envers la Sainte Vierge persuadés des avantages de la Confrérie du St Rosaire et assuré du pouvoir d'establir dans les lieux ou on le demanderait que le Saint Siège a donné l'ordre des frères prêcheurs nous avons supplié le révérend père prieur du couvent de la ville d'Amiens par requeste à luy présente le dix-sept de juin mil sept cent six, d'en faire l'établissement en nostre paroisse de Pernois et ledit Révérend père prieur nous l'ayant accordé et pour cet effet le Révérend père Pierre Hubert par commission spéciale du quinzième d'octobre de ladite année. Nous soussigné Maître Jean de Vauchelle, curé de la paroisse du village de Pernois et autres principaux paroissiens et habitants dudit lieu touché de dévotion envers la Sainte Vierge persuadés des avantages de la Confrérie du St Rosaire et assuré du pouvoir d'establir dans les lieux ou on le demanderait que le Saint Siège a donné l'ordre des frères prêcheurs nous avons supplié le révérend père prieur du couvent de la ville d'Amiens par requeste à luy présente le dix-sept de juin mil sept cent six, d'en faire l'établissement en nostre paroisse de Pernois et ledit Révérend père prieur nous l'ayant accordé et pour cet effet le Révérend père Pierre Hubert par commission spéciale du quinzième d'octobre de ladite année.

Les Dévôts reçus au seing de la Confrérie de 1706 à 1740

La liste des prêtres de l'Ancien Régime

La liste des prêtres après 1789

Jean-François Barthès : Curé de Pernois en 1831

Naquit en 1790, le 31 août, à Graulhet, chef-lieu de canton du département du Tarn